El referéndum mundial sobre el clima: fin de la contestación, la marcha hacia la emancipación
Le référendum mondial sur le climat : sortir des innombrables luttes, entrer dans la coopération complémentaire solidaire réciproque
AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Le référendum mondial sur le climat pour commencer la construction arrêter la destruction

Nous ne contesterons plus, nous ne dénoncerons plus, trop de sujets légitimes d'indignation, nous nous préoccupons trop de leur importance , influence sur le monde de ce qu'ils font ou ne font pas, les lobby, les politiques, les médias, les multinationales, les associations, les syndicats, les institutions nationales supra nationales, la police, l'armée pour ne citer qu'eux mais le temps n'est plus à demander des comptes.

Concentrons nous sur ce que nous voulons

L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais seulement l'irréalisé, elle n'est qu'une réalité possible de demain.

Construisons-la

C'est l'esprit dans lequel nous vous proposons ces contributions, issu de la recherche de la sagesse des peuples du monde et fruit de notre intelligence collective, sortir du fatalisme pour un autre monde possible dont la dignité serait acquise de naissance, basé sur la satisfaction des besoins fondamentaux des populations, la technologie au service de l'homme en harmonie avec son environnement dans le respect des différentes cultures sans retourner à l'âge de pierre.

La Déclaration universelle des Droits de la Terre issue aussi des tables de travail de la conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère définit cette dernière comme un être vivant interagissant et interdépendant.

Nous concevons l'Humanité de la même façon.

Il suffit qu'une minorité maintienne des principes rigides de lutte de compétition pour la survie et l intégration sociale, favorise la dépendance à des réseaux centralisés de distribution de besoins fondamentaux , privant l'humanité des savoirs et savoir faire pour que l'Humanité produise et devienne ce qu il y a de pire.

Mais il suffit que chaque individu, chaque portion des peuples du monde avec un bout de solution, car nous ne pourrons concevoir une nouvelle société qu'avec une vue d'ensemble globale comprenant que tout est lié, interdépendant et interagissant, les réunissent dans un élan déterminé à construire un monde cohérent où les aspirations des peuples à vivre dans la paix, la dignité, voir un avenir serein pour les générations futures, libéré de la crainte de satisfaire ses besoins fondamentaux, libéré des guerres, la technologie, le savoir et savoir-faire comme biens communs de l'Humanité puissent devenir une réalité.

La sagesse des peuples et notre intelligence collective peuvent venir à bout de tous les obstacles, ces contributions ne demandent qu'à s'enrichir de vos apports, notre savoir collectif et la transmission sont les armes pour l'émancipation de l'Humanité , pour lui proposer le choix en conscience dans le cadre du référendum mondial sur le climat.

La solution ne pourra être seulement politique, elle ne pourra qu'être globale libérée des chaines de reflexes de pensée du système pour rêver à la construction d un monde totalement nouveau. Où tous les domaines et les projets seront assemblés dans une logique interdependants et interagissants pour sortir de la sectorisation dans le but avoué de l'épanouissement de l'homme en harmonie avec le fragile équilibre de notre écosytème nécessaire aux conditions de vie de l humanité libéré des fléaux de la guerre et du cortège de la misère, la technologie, le savoir et le savoir-faire admis comme processus d'évolution à travers les âges comme bien commun de l'humanité pour une dignité retrouvée.

Si nous ne nous donnons pas la chance de faire ce choix rapidement, il se pourrait que nous n'ayons plus l'opportunité d'en faire.